Particulier

6 raisons pour lesquels les animaux nous font du…

Qu’est ce qui relie ronron thérapie, équithérapie, et la tendresse de vidéos d’animaux sur les réseaux sociaux ? Que se passe-t-il lorsque l’on a un chien qui nous veut du bien ? Quels sont les bienfaits d’avoir un animal de compagnie ?
giphy (7).gif
Pour 95% des maîtres, leur animal fait partie de la famille et plus de la moitié d’entre eux reçoivent des cadeaux d’anniversaire (étude Harris en 2015). Selon certaines études, les propriétaires d’animaux auraient une pression sanguine et un rythme cardiaque plus lent que ceux qui n’en ont pas. Difficiles à imaginer pour ceux qui ont vu Beethoven ou Trésor 😉 De plus, leur compagnie réduirait notre stress, peur et anxiété qui pourrait nous atteindre si nous étions seuls à la maison.
6 études ont démontré les bienfaits de différentes relations animales.

1. Pour moins stresser

Un groupe d’adultes à tendance stresses aurait testé un réconfort par une peluche ou ou animal vivant. Il aurait été montré que la présence d’une créature vivante diminuait l’anxiété des personnes. Cela aurait même fonctionné alors qu’ils aimaient ou non les animaux !

giphy (1).gif2. Pour moins déprimer

Après 8 semaines de tests, un groupe de personnes âgées se seraient montrés moins dépressifs qu’un groupe test avec une cage de 5 criquets. Les animaux n’auraient donc pas forcément besoin d’être câlinés pour avoir un effet positif sur nous.

giphy (6)3. Pour guérir un traumatisme psychologique

Les chevaux aideraient à stabiliser les traumas psychologiques des enfants et adolescents. Ces animaux seraient même inclus dans certains programmes médicaux européens depuis 1860 !

giphy (3)4. Pour maintenir une bonne santé physique

Des patients atteints d’Alzheimer auraient amélioré leur nutrition, attention et dynamisme en regardant des poissons aux multiples couleurs lors de leurs dîners.

giphy (5)5. Pour être plus à l’aise en société

Des enfants autistes se sociabiliseraient plus facilement quand il y a un cochon d’Inde dans la salle de classe. Ils riraient plus, partageraient plus avec leurs camarades, et seraient moins tendus.
giphy (4)

6. Pour favoriser l’apprentissage

Des enfants seraient moins anxieux dans leur apprentissage de la lecture en lisant à voix haute à un chien. Cette situation changerait leur relation aux livres.
giphy (2)
 
En parlant de chiens, c’est la période de l’automne et des mues ! Et si nous faisions nous aussi notre mue ? Wave Me Up te propose de prendre du recul sur ta semaine type et de remplir ta semaine des 4 énergies, expliquée sur ce lien  🙂
Merci de partager si cet article t’a plus 🙂
Sources :

Particulier

3 raisons de prendre le temps d'écouter de la…

Combien de personnes écoutent de la musique pendant les transports en commun ? Pourquoi sommes-nous parfois transportés par la musique et ne voyons pas le temps passer pendant un concert ? Pourquoi « l’effet Mozart » est il si important, et controversé ?

  • 1. La symphonie neuronale

2315314lpw-2315347-jpg_3328450-e1507537944345.jpg
Tandis que les deux hémisphères du cerveau jouent un rôle complémentaire, le gauche intervenant dans la logique et le langage, le droit dans la partie artistique, « la musique engage le cerveau dans sa globalité. Elle le sollicite dans des zones qui ont des fonctions beaucoup plus larges » selon le chercheur Hervé Platel de l’Université de Caen.
Serait il possible que « l’effet Mozart » ,qui permettrait d’être plus intelligent en écoutant de la musique, provienne de cette connexion entre nos deux hémisphères cérébrales ?

  • 2. Le développement de la plasticité du cerveau

Bienfaits sur la plasticité neuronale
La musique favorise la plasticité neuronale. source

Apprendre permet de développer des zones du cerveau. En fonction des exercices qu’il pratique et des stimulations qu’il reçoit, il crée de nouveaux neurones (la neurogenèse), mais surtout multiplie les connexions (entre les synapses) pour optimiser ses performances : on parle de plasticité cérébrale.
Il en va de même quand on s’initie à la musique. Même nous apprenons très tard à jouer d’un instrument, le cerveau se modifie : la musique le « muscle » et l’enrichit d’une large palette de capacités cognitives.

  • 3. La musique pour réduire le stress ?

La musicothérapie est utilisée pour des patients souffrant de douleur chroniques. Cela est du au fait que la musique stimule la production d’endorphines, qui sont des antidouleurs naturels, ainsi que la production de la dopamine qui active les zones de récompense du cerveau. Quand nous sommes en situation de stress intense, écouter de la musique peut être vu comme une perte de temps. Cependant, être moins stressé permet d’être plus productif et d’achever les tâches qui nous préoccupent. Prendre 5 à 10 minutes pour se détendre en prenant l’air et écoutant de la musique pourrait alors fonctionner.

  • Les philosophes autour de la musique

giphy.gif
Les vertus éducatives de la musique sont évoquées par Platon dans La République : « Si la musique est la partie maîtresse de l’éducation, n’est-ce pas, Glaucon, c’est parce que le rythme et l’harmonie sont particulièrement propres à pénétrer dans l’âme et à la toucher fortement. En les recueillant joyeusement dans son âme pour en faire sa nourriture et devenir un honnête homme, on repousse justement les vices. »

  • On te propose un voyage musical ressourçant

giphy (1).gif
Et si tu pouvais toi aussi tirer les bénéfices de la musique ? « La musique adoucit les moeurs » selon Aristote. Nous te proposons alors une belle expérience musicale pour prendre ta dopamine physique et auditive. Une parenthèse de beauté, nommée comme telle selon les 15 derniers participants à notre atelier lâche prise et kiffe ton quotidien, où nous te proposons un voyage ressourçant et connectant avec toi même pour te montrer un moyen de te sentir bien au quotidien, équilibré entre tes émotions et ta raison.

Plus d’informations sur l’atelier ici, le prochain le jeudi 1er MArs de 19h à 22h sur ce lien 🙂

Wave Me Up t’apprends à surfer au quotidien et retrouver un équilibre de vie dynamique par des ateliers et stages issus du théâtre d’improvisation, du surf et de la médecine préventive indienne, l’Ayurveda.
Source :