Particulier

10 minutes pour savoir comment cultiver des relations pérennes…

Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de très bien t’entendre avec une personne, puis du jour au lendemain ne plus la supporter ? Ou au contraire tu ne pouvais pas encadrer une quelqu’un et tu as appris à le connaître ? Nous te proposons un outil de bilan relationnel pour que tu sois plus épanoui.e dans tes relations au quotidien.

Pourquoi cet article ?

L’une de mes forces est de fédérer une communauté autour de moi, mais j’ai du mal à la garder. Je prends assez facilement la grosse tête à chaque fois que cette communauté dépasse un certain stade. Récemment, c’est ma relation avec l’une de mes associées qui met à mal notre collaboration. Toujours dans l’optique de plaire, je suis très fort pour dire ce que les gens souhaitent entendre, mais cela se retourne souvent contre moi.
Pour éviter cela, il peut être malin de se demander pourquoi une relation fonctionne ou ne fonctionne pas. Prenons la grille de lecture des 4 énergies (expliquée dans cet article) pour raisonner :

  • La relation est cadrée : on sait qui est qui et qui fait quoi
  • La relation est partagée : chacun peut à tout moment partager à l’autre ce qu’il ressent
  • La relation est dynamique : chacun sait quand est ce qu’on se reverra et pour faire quoi
  • La relation est inspirante : on apprend à chaque rencontre

Démonstration

Si une relation n’est pas cadrée, elle manque de clarté et on ne sait pas forcément pourquoi on interagit avec l’autre personne.
Si une relation n’est pas partagée, alors il n’y a pas de liens entre les 2 personnes et c’est un dialogue de sourd.
Si une relation n’est pas dynamique, elle va se ternir (loin des yeux loin du cœur)
Si une relation n’est pas inspirante, on peut se lasser de toujours parler des mêmes choses.

Exercice pour faire ton bilan personnel

Nous te proposons alors de te demander qui sont les personnes avec qui tu es le plus en relation (dans tes cercles familiaux, amoureux, amitiés, des loisirs et du travail), dans l’idéal, moins de 10 personnes. Une fois que tu as fait la liste de ces personnes, dessine-toi au centre d’une feuille A4. Dessine ensuite des petits bonhommes sur une feuille avec leurs initiales sur un même cercle, autour de toi (voir exemple ci-dessous).
bilan relationnel etape 1
Prends ensuite un feutre ou stylo vert et demande toi avec qui est ce que la relation est clair & cadrée. Tu peux dessiner depuis toutes les personnes vers toi (voir exemple ci-dessous) :
légende

  1. une ligne si la relation est claire pour toi
  2. des tirets si le cadre de la relation est en construction
  3. des pointillés si il y a absence de cadre & clarté

bilan relationnel etape 2
De même pour :

  • le stylo ou feutre bleu pour savoir si la relation est partagée & si vous vous dîtes tout,
  • le stylo ou feutre rouge pour la dynamique ou l’absence d’action commune dans la relation
  • le stylo ou feutre jaune pour l’inspiration, les nouveautés et l’apprentissage grâce à la relation

bilan relationnel etape 3
Une fois que tu as fait ce travail, tu sais désormais les risques pris si tu ne fais rien pour changer la relation. Les conseils seraient alors que s’il manque :

  • du vert : représente toi entièrement à l’autre et dis lui pourquoi tu as envie de construire cette relation
  • du bleu : partage à l’autre tes envies, tes besoins, tes peurs et tes doutes
  • du rouge : propose une action à faire ensemble, une activité par exemple
  • du jaune : prépare un sujet encore inexploré avec cette personne

Nous espérons que cet article t’a été utile et comptons sur toi pour partager au plus grand nombre cet outil 🙂
Dis-nous en commentaires les prises de conscience que tu as eu grâce à cet outil 🙂
Cet article a été rédigé par Guillaume Carpentier suite à ses 10 expériences d’associations en binôme.
Crédits : Man & Woman by TukTuk Design from the Noun Project

Particulier

Découvrir le surf en 5 points !

Notre dernier weekend du 15 avril à la Terrière, spot de surf débutant & intermédiaire en Vendée, a été l’occasion pour 2 de nos amis de découvrir le monde du surf.

“On a à portée de main quelque chose d’un peu extraordinaire. C’est si simple d’aller faire du surf pendant un weekend. Notre train train quotidien n’en serait que plus merveilleux en y allant plus souvent !” — Juliette, 2è vague

Mais… Pourquoi tout ce charabia ?

Aloha, Take Off, Swell, Cut-back, shorebreak, shortboard,…
Comment rendre ce sport accessible à tous ? Au sein de Wave Me Up (notre présentation & bilan à lire ici), nous pensons qu’il est possible, même pour ceux qui ne savent pas nager, de s’emparer de la vague. Nous avons même créé un club surf à Nancy !

1. Éveiller ses sens

Une fois installer dans l’eau avec sa planche prête à partir, le temps s’arrête et nos oreilles s’ouvrent. Notre vue se précise et notre peau ressent le vent. Faire du surf, c’est écouter les respirations de l’océan en saisissant son souffle au bon moment pour se faire emporter.

2. Exister au milieu de l’océan

La planche est la connexion entre l’eau et vous. C’est en la maîtrisant que vous maîtrisez votre existence dans cet environnement. Prendre une vague jusqu’au bout et sortir de l’eau (faire un Take Off), vous ne pouvez qu’en rêver !

3. Partager avec la communauté

Une fois la vague accompagnée et votre corps levé, la première réaction est souvent de trouver le soutien de son camarade en levant les bras et en riant aux éclats !
Le surf est puissant puisqu’il crée une communauté soudée, qui s’articule autour des mêmes règles de bienveillance et de partage.

4. S’identifier dans une culture

Lorsque le monde du surf vous prend, vous réalisez spontanément ce célèbre geste du surfeur, shaka, un peu comme Brice de Nice mais en vrai. Le phénomène d’appartenance à l’état d’esprit surf se ressent dès que l’on sort de l’eau pour la première fois.

5. Progresser en brisant les barrières

Avec Olivier, fondateur & professeur de l’école KOA Surf School depuis maintenant 12 ans, vous progressez à votre vitesse.

Il ne s’agit pas d’aller vite mais de comprendre les étapes :

  • La compréhension de la formation & de la puissance des vagues
  • La bonne position aux côtés de sa planche par rapport à l’arrivée des vagues
  • Le bon timing pour pousser sa planche et attendre le moment où l’on est emporté
  • Le Take Off fluide et efficace pour se relever
  • L’équilibre entre avant arrière, gauche et droite…
  • Le KIFF !

Pour avoir la chance de découvrir et vivre ces 5 points du surf, vous pouvez venir à nos prochains weekends prolongés ici 🙂

Venez savourer les premières vagues de votre vie avec nous !